Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘Thesis oral’ Category

Daniele Lorenzini
“La politique des conduites. Pour une histoire du rapport entre subjectivation éthique et subjectivité politique”

Université Paris-Est Créteil, 61 avenue du Général de Gaulle, 94010 Créteil (métro Créteil-Université, ligne 8), salle des thèses

lorenzini-these

Résumé :
À partir de l’usage croisé des perspectives philosophiques de Michel Foucault, Pierre Hadot et Stanley Cavell, cette thèse vise à inaugurer un champ de recherche en éthique et en philosophie politique jusqu’à maintenant presque inexploré. Elle a trois objectifs principaux : (1) Explorer le rapport qui existe entre éthique et politique, ou plus précisément entre philosophie morale et philosophie politique, à travers la redéfinition de leurs objets, de leurs méthodes et de leurs buts respectifs par le biais d’un usage spécifique de la pensée de Michel Foucault et de Ludwig Wittgenstein. Élaborer par conséquent une « philosophie analytique de la politique » qui se propose de rendre visible l’existence et le fonctionnement concret du pouvoir dans ses ramifications ordinaires et son impact assujettissant-subjectivant sur la vie quotidienne des individus. (2) Mettre en lumière la valeur des techniques de soi et des exercices spirituels, ou mieux de ce que l’on suggère d’appeler « techniques de l’ordinaire », grâce à la comparaison, mais aussi à la mise « en tension », des travaux du dernier Michel Foucault, de Pierre Hadot et de Stanley Cavell (notamment ceux qui abordent le « perfectionnisme moral »), ainsi que, entre autres, de Ralph Waldo Emerson, John Stuart Mill, Henry David Thoreau, Iris Murdoch et Cora Diamond. (3) Poser le problème du statut de la vérité à l’intérieur d’une telle perspective éthico-politique, en défendant la nécessité d’élaborer une conception non-épistémologique de la vérité et en s’interrogeant sur le rôle que cette conception joue par rapport aux techniques de l’ordinaire.

“The Politics of Conduct. A History of the Relationship between Ethical Subjectivation and Political Subjectivity”

Abstract:
Starting from a crossed use of Michel Foucault, Pierre Hadot and Stanley Cavell’s philosophical perspectives, this dissertation aims to open a new field of research in ethics and political philosophy. It has three main objectives: (1) Exploring the relationship between ethics and politics, or more precisely between moral and political philosophy, through a redefinition of their objects, methods and goals via a specific use of Michel Foucault and Ludwig Wittgenstein’s thought. Developing, as a consequence, an “analytic philosophy of politics” aiming to make visible the existence and concrete functioning of power in its ordinary ramifications and its effects of subjection-subjectivation on the everyday life of the individuals. (2) Highlighting the value of the techniques of the self and the spiritual exercises, or better of what can be called the “techniques of the ordinary”, thanks to the comparison, but also the confrontation, between the works of Michel Foucault, Pierre Hadot and Stanley Cavell (especially his writings on “moral perfectionism”), as well as, among others, Ralph Waldo Emerson, John Stuart Mill, Henry David Thoreau, Iris Murdoch and Cora Diamond. (3) Raising the problem of the meaning of the notion of truth within such an ethico-political context, defending the necessity to elaborate a non-epistemological conception of truth and exploring its role in relation to the techniques of the ordinary.

Advertisements

Read Full Post »

%d bloggers like this: