Foucault News

News and resources on French thinker Michel Foucault (1926-1984)

André Glucksmann par Michel Foucault, Le Nouvel Observateur

Le philosophe des “Maîtres penseurs” est mort à 78 ans. Celui de “Surveiller et punir” l’avait lu, pour “le Nouvel Observateur”, en 1977. Voici son texte, dans son intégralité.

Article de Michel Foucault sur “les Maîtres penseurs”,
paru dans “le Nouvel Observateur” du 9 mai 1977
La grande colère des faits

Pour Michel Foucault, comme pour André Glucksmann, il est urgent que la philosophie apprenne à se battre à mains nues, en riant et en criant, contre tous les tenants de l’Etat-Révolution.

Ce qui s’est passé de moins insignifiant dans nos têtes, depuis une quinzaine d’années? Je dirais dans un premier mouvement: une certaine rage, une sensibilité impatiente, irritée, à ce qui se passe, une intolérance à la justification théorique et à tout ce lent travail d’apaisement qu’assure au jour le jour le discours «vrai».

Sur fond d’un décor grêle que la philosophie, l’économie politique et tant d’autres belles sciences avaient planté, voilà que des fous se sont levés, et des malades, des femmes, des enfants, des emprisonnés, des suppliciés et des morts par millions. Dieu sait pourtant que nous étions tous armés de théorèmes, de principes et de mots pour broyer tout cela.

Quel appétit, soudain, de voir et d’entendre ces étrangers si proches? Quel souci pour ces choses frustes? Nous avons été saisis par la colère des faits. Nous avons cessé de supporter ceux qui nous disaient – ou plutôt le chuchotement qui, en nous, disait: «Peu importe, un fait ne sera jamais rien par lui-même; écoute, lis, attends; ça s’expliquera plus loin, plus tard, plus haut.»
Le réel irrationnel

Est revenu l’âge de Candide où l’on ne peut plus écouter l’universelle petite chanson qui rend raison de tout. Les Candides du XXe siècle, qui ont parcouru le vieux monde et le nouveau à travers les massacres, les batailles, les charniers et les gens terrorisés, existent: nous les avons rencontrés, Ukrainiens ou Chiliens, Tchèques ou Grecs. La morale du savoir, aujourd’hui, c’est peut-être de rendre le réel aigu, âpre, anguleux, inacceptable. Irrationnel donc?

suite

One thought on “André Glucksmann par Michel Foucault

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: