Foucault News

News and resources on French thinker Michel Foucault (1926-1984)

Source: Assassines: Le Blog de Farès Sassine: Entretien inedit avec Michel Foucault 1979

Friday, 22 August 2014

Entretien inedit avec Michel Foucault 1979

Cet entretien d’août 1979 a longtemps été inédit en français. Il n’a été publié dans sa langue originelle qu’en 2013 dans la luxueuse revue annuelle lyonnaise Rodéo précédé et suivi d’un dossier bien fourni. Aujourd’hui en août 2014 il reparaît dans une nouvelle et belle traduction arabe due à Ahmad Beydoun dans la revue beyrouthine Kalamun.

Sur les circonstances de cet entretien, cf. notre article publié dans Rodéo 2013 et sur ce blog et intitulé « Foucault en l’entretien », août 2014.

FS : Si on parle de l’Iran : près de dix mois ont passé, n’est-ce pas, depuis votre première prise de position sur la révolution iranienne, prise de position qui a d’abord scandalisé et ensuite fortement marqué les milieux intellectuels français. Ces dix mois ont assisté au départ du souverain iranien et à la tentative des mollahs d’installer un gouvernement, possibilité que vous aviez évoquée et à laquelle vous aviez refusé de réduire le soulèvement iranien. Ailleurs dans le monde ce fut le soulèvement nicaraguayen, le drame des réfugiés indochinois… Il est peut-être temps d’évaluer rétrospectivement vos diverses prises de position à l’égard des questions iraniennes. Qu’est-ce qui vous a porté à vous intéresser à l’Iran ?

MF : Tout simplement la lecture d’un livre déjà ancien que je n’avais pas encore lu, et que, à la faveur d’un accident et d’une convalescence, j’ai eu le temps de lire avec soin l’été dernier et c’est le livre de Ernst Bloch Le Principe Espérance[1].

Ça m’a beaucoup frappé, parce que c’est un livre qui est finalement assez peu connu en France, a eu relativement peu d’influence, et qui me paraît poser un problème tout à fait capital. C’est-à-dire le problème de cette perception collective de l’Histoire, euh, qui commence à se faire jour en Europe au Moyen Age sans doute, et qui est la perception d’un autre monde ici-bas, la perception que la réalité des choses n’est pas définitivement instaurée et établie mais qu’il peut y avoir, à l’intérieur même de notre temps et de notre histoire, une ouverture, un point de lumière et d’attraction qui nous donne accès, dès ce monde-ci, à un monde meilleur.

Or cette perception de l’Histoire est à la fois un point de départ de l’idée même de Révolution et, d’autre part, une idée d’origine religieuse. Ce sont essentiellement des groupes religieux et surtout les groupes religieux dissidents qui, à la fin du Moyen Age et au début de la Renaissance, ont porté cette idée que, à l’intérieur même du monde d’ici-bas, quelque chose comme une Révolution était possible. Voilà. Alors, euh, ce thème m’a beaucoup intéressé car je le crois historiquement vrai, même si Ernst Bloch ne donne pas de tout cela une démonstration très satisfaisante en termes de science historique. Je crois que c’est une idée, qui est tout de même…

read more

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: