Feeds:
Posts
Comments

Archive for the ‘Exhibitions’ Category

mf-jardin

JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE
20 & 21 Septembre 2014

Hommage à Michel Foucault
Exposition~Promenade
Vendeuvre-du-Poitou
« Le jardin du Philosophe »

Vendeuvre du Poitou est situé dans le Haut Poitou, au nord de Poitiers, au milieu des vignes et des terres maraichères, « creusé dans les collines, entre les vallées de la Pallu et de l’Envigne ».

C’est ici, au coeur du village, dans la maison familiale au vaste jardin, loin de l’agitation de la capitale, du bruit et de la fureur des villes que Michel Foucault est venu en vacances, en villégiature, pour se reposer, pour réfléchir et méditer, pour écrire et lire. C’est à Vendeuvre du Poitou que Michel Foucault est enterré, dans le cimetière de son village, non loin de la maison de son enfance.

« Le jardin du philosophe » est un modeste hommage qui a pour double objectif de célébrer l’homme et le philosophe, et de le faire redécouvrir au public poitevin. A l’occasion de la trentième année de sa disparition, Vendeuvre du Poitou souhaite lui rendre hommage pendant les manifestations des Journées du Patrimoine les 20 et 21 septembre 2014, afin de découvrir ou redécouvrir l’homme qui a incarné le chercheur, le professeur, le penseur, le philosophe, l’écrivain, le militant, l’homme engagé ; qui a laissé une oeuvre considérable dont l’importance est toujours d’actualité et qui est célébré dans le monde entier. Ce rendez-vous exceptionnel présentera le philosophe dans le contexte de la maison familiale en visitant son jardin avec l’aimable autorisation de ses propriétaires actuels.

Contact :
Dominique Moullé,
Coordinatrice de la manifestation
06 52 96 55 39

Ouverture Samedi 20 et dimanche 21 septembre / 14h00 18h00 – Accès Libre

Lieu d’exposition : 17, route de Poitiers 86380 Vendeuvre-du-Poitou

Visite de l’exposition et du jardin exclusivement.

Les accès à la maison et aux dépendances ne sont pas autorisés

With thanks to Daniele Lorenzini for this news

Read Full Post »

Alexa Lawrence, See 11 Heady Books Transformed into Ikebana Flower Displays
Posted on Art News, 06/18/14

Camille Henrot channels Japanese zen gardens with an installation of floral odes to her favorite books

The gracefully balanced flower arrangements of Camille Henrot’s installation “Is it possible to be a revolutionary and like flowers” (2012-2014) occupy the second floor of the New Museum, contributing a soothing, zenlike presence to the exhibition of the artist’s recent works. The delicate blossoms and twisting stems of the bouquets, punctuated with thoughtful empty spaces, make for more than happy embellishments. They are floral translations of weighty literary titles, themes, and quotations pulled from the bookshelves of the artist’s personal library.

When Paris-born Henrot moved to New York, temporarily leaving many of her personal belongings behind, she discovered a surrogate for her literary heroes and favorite books in Japanese ikebana flower arrangements. The combination of artistic whimsy and the theory that inspires it parallels the balance between playfulness and obedience intrinsic to ikebana, an ancient but ever-adapting cultural tradition. Each gap in the flora is as specific and important as the vines, leaves, and flowers that create them. The flower names, ranging from Latin-based etymological to nursery-rhyme literal, are listed nearby, offering complimentary verse to the lyricism of the texts they represent.

Read more

Camille Henrot, “The Order of Things,” Michel Foucault, 2014, installation view. COURTESY NEW MUSEUM, NEW YORK. PHOTO: BENOIT PAILLEY.

Camille Henrot, “The Order of Things,” Michel Foucault, 2014, installation view.
COURTESY NEW MUSEUM, NEW YORK. PHOTO: BENOIT PAILLEY.

Inspired by a text more overtly related to Henrot’s interest in taxonomy and philosophy, “The Order of Things,” Michel Foucault, is an explosion of metal odds and ends mixed with anonymous vegetation and a rainbow of paint swatches—a colorful starburst of the playfully arbitrary.

Read Full Post »

affiche_foucault

Foucault : la prison aujourd’hui
19-30 mars 2014
Lausanne

Dix jours d’événements autour des représentations de la pièce de théâtre FOUCAULT 71
Voir – télécharger le programme complet

Voir aussi: L’INTOLÉRABLE HIER ET AUJOURD’HUI
(Texte d’Anne-Catherine Menétrey-Savary, Le Courrier, 3 mars 2014)

et autour de la manifestation: La question de l’abolition de la prison

Read Full Post »

See earlier post on this exhibition and events.

Read Full Post »

moi_pierre_riviereUne exposition-dossier à l’université Lille 3 en mars 2014
«Michel Foucault: auteur, lecteur, archiviste »

Exposition du 11 au 27 mars 2014
Hall d’exposition de la Bibliothèque universitaire centrale de Lille 3
de 8h30 à 20h du lundi au jeudi
de 8h30 à 19h le vendredi
et de 9h à 12h le samedi
Y aller

Further info
Site à l’université Lille 3

Michel Foucault a été enseignant à la Faculté des lettres de Lille de 1952 à 1955. À l’occasion du soixantième anniversaire de sa venue à Lille, du trentième anniversaire de sa mort (1984) et dans le cadre des manifestations commémorant les 40 ans de l’ouverture du campus de Lille 3 à Villeneuve d’Ascq, une exposition est consacrée au philosophe, du 11 au 27 mars 2014. Présentée dans le hall de la Bibliothèque centrale, cette exposition-dossier privilégie le thème de Michel Foucault − « archéologue du savoir » − comme auteur, lecteur et archiviste.
[...]

L’exposition-dossier

Bénéficiant du soutien du Centre Michel Foucault ainsi que des riches collections documentaires de l’Université Lille 3, cette exposition doit donc permettre de retracer les grandes étapes de la trajectoire intellectuelle, personnelle et militante, de Michel Foucault à travers la présentation de ses ouvrages, mais aussi de manuscrits, de photographies, d’archives audio-visuelles.

L’exposition, organisée à partir de panneaux thématiques et de la présence de livres, de photographies, de vidéos et d’archives, abordera notamment les aspects suivants de la vie et du travail intellectuel de Michel Foucault :

  1. « Quelques fragments d’autobiographie » – Michel Foucault : une vie (1926-1984), une œuvre : Folie, crime, sexualité, soi
  2. Un penseur dans et avec son époque
  3. Foucault à Lille (1) : portrait du philosophe en psychologue
  4. Foucault à Lille (2) : de la critique de la psychologie à l’archéologie de l’anthropologie
  5. Qu’est-ce qu’un livre, qu’est-ce qu’un auteur ?
  6. Archives du savoir : le philosophe et l’histoire
  7. Archives de l’infamie : documenter des vies « négatives »
  8. Archives de luttes singulières : l’intellectuel spécifique dans l’actualité
  9. L’écriture et le souci de soi
  10. Dire-vrai

Partenaires de l’exposition

Réalisée sous le commissariat de Philippe Sabot, Professeur de philosophie à l’Université Lille 3 (Philosophie contemporaine et sciences humaines : éthique et société), spécialiste de Michel Foucault, l’exposition « Michel Foucault (1926-1984) : auteur, lecteur, archiviste » bénéficie de nombreux partenariats :

l’Université Lille 3, l’UFR Humanités de Lille 3, le Service commun de la documentation de Lille 3 (Bibliothèque universitaire centrale, Bibliothèque de philosophie, Bibliothèque des sciences de l’Antiquité), le Learning Center archéologie/égyptologie/SHS, l’Unité Mixte de Recherche 8163 « Savoirs, textes, langage » (CNRS, Lille 3, Lille 1), Action culture, l’Association Le Kino, le Conseil régional Nord-Pas de Calais, le Centre Michel Foucault.

Read Full Post »

Again, I am late with this notice, but am posting this information so people can keep an eye out for future exhibitions.

Los Carpinteros, Avenida, 2013 (triptych) Courtesy Edouard Malingue Gallery

Los Carpinteros, Avenida, 2013 (triptych) Courtesy Edouard Malingue Gallery

Los Carpinteros in Hong Kong. They may construct sculptures out of Lego blocks, but when it comes to the theoretical underpinnings of their work Los Carpinteros don’t kid around. Heteropias, the title of their first solo show in Asia, was inspired by the French philosopher Michel Foucault, who defined heteropia as a space of otherness—not one place or another but simultaneously physical and mental, like the experience of a phone call. At Edouard Malingue gallery, the Legos are confined to two dimensions, in large-scale watercolors detailing crumbling cityscapes assembled from the plastic blocks. Also on view: meticulously crafted models of openwork structures that reference Foucault’s concept of the panopticon—including a model of Güiro, the full-sized party bar made for last year’s Art Basel Miami Beach. On view through November 23.

Source: Cuban Art News

Read Full Post »

Photographic Exhibitions by Vincent J. Stoker in Paris

Review in English

“Heterotopia, les grandes formes”
Exposition solo
29 mai – 13 septembre 2014
Orthez – Centre d’art Image/Imatge

Paris Photo
Stand Galerie Alain Gutharc
14 – 17 Novembre 2013
Paris 8e – Grand Palais

“Heterotopia, la fin de l’Histoire”
Exposition solo
24 oct. – 21 déc. 2013
Vernissage le 24 octobre, de 18h à 22h
Paris 3e – Galerie Alain Gutharc

Introduction from Vincent J. Stoker’s site
Heterotopia s’oppose en bloc à la morosité lancinante du ‘soleil noir de l’ennui’ quotidien. Il existe un lyrisme à la feuille blanche de papier, une poétique du banal que seul l’art peut révéler. En dehors, quand il se fait chair, le quotidien n’est qu’une souffrance sourde, déprimante. La photographie intervient comme outil de combat salvateur contre la réduction du vécu à une expérience morne et pauvre, contre la dépréciation d’un quotidien qui ne laisserait aucune trace objective et durable dans la mémoire. Son pouvoir héroïque est d’asseoir la course du présent hystérique et d’accroitre l’expérience du vécu en rendant le temps saisissable et communicable aux autres.

Heterotopia est une investigation phénoménologie du lieu autre qui utilise la photographie pour disséquer les corps architecturaux en leurs éléments fondamentaux et atteindre une compréhension plus éclairante du monde. L’approche objective et austère s’apparente à celle du scientifique qui saisit informatiquement les données de son expérience et doit permettre d’exhumer le caractère problématique du lieu et de la photographie.

Hetero : autre, l’altérité ; topos : le lieu. Les hétérotopies sont les autres lieux.

Les hétérotopies se définissent par ce qu’elles ne sont pas. Ici et nulle part, elles ne sont ni lieux réels, ni utopies mais les deux à la fois. Lieux hors de tout lieu mais pourtant répertoriés sur les cartes, elles sont des localisations physiques d’utopies. Principe fondamental de leur altérité, elles entretiennent un rapport ambigu à la réalité.

Ces espaces autres se défont de la relation communément établie du temps pour entrer dans une temporalité qui leur est propre. Au temps linéaire souverain de la montre se substitue celui de la lenteur molle du temps suspendu des ruines, le temps de l’accumulation humaniste des réserves du savoir ou encore celui de l’instant éternellement figé de la photographie.

suite

Source: Heterotopian Studies

Read Full Post »

Older Posts »

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 5,227 other followers

%d bloggers like this: